Noun Octobre 2016 - Numero 204


La mode est morte, vive la mode !

Cela fait un certain temps qu’on n’arrête pas de le murmurer, de l’écrire, de le crier : la mode est morte. Elle a tiré sa révérence il y a un moment déjà ; plus rien ne se créé, tout est revu, corrigé, (re)revu et (re)corrigé…

Sauf que la mode n’a pas dit son dernier mot. Elle a compris qu’elle devait se réinventer et lorgner du côté du style. Et ça lui a réussi. Parce qu’on le veuille ou pas, qu’on la suive ou pas, qu’on l’aime ou l’abhorre, la mode a fait, fait et fera toujours partie de notre monde. Pas seulement parce qu’elle fait rêver ou parce que c’est grâce à ses designers, ses bureaux de tendances et ses grandes marques, que l’on sait comment on s’habillera cette saison ; mais parce que la mode suit les époques et qu’elle s’inscrit définitivement dans l’histoire du monde. Qu’elle rassure quand elle reprend un imprimé ou une matière, qu’elle donne de l’espoir quand elle est audacieuse, qu’elle défoule quand elle est irrévérencieuse et qu’elle fait certaines révoltes à notre place quand elle casse les codes en montrant un sein, ou en imposant un mannequin transgenre, une ronde ou une septuagénaire.

Bienvenue dans notre spécial mode AH 16-17… Ou comment faire sa propre révolution en caban militaire.


Download PDF